Download Séminaire Bourbaki, Vol. 43, 2000-2001, Exp. 880-893 by N. Bourbaki PDF

By N. Bourbaki

Desk of Contents

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 1 2000-2001 [doi UNKNOWN] Laurent Bonavero -- Factorisation faible des functions birationnelles

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 39 2000-2001 [doi UNKNOWN] Marco Brunella -- Courbes entieres dans les surfaces algebriques complexes

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page sixty three 2000-2001 [doi UNKNOWN] Michel Emery -- Espaces probabilises filtres : de los angeles theorie de Vershik au mouvement brownien, through des idees de Tsirelson

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page eighty five 2000-2001 [doi UNKNOWN] Marc Herzlich -- Linegalite de Penrose

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 113 2000-2001 [doi UNKNOWN] Michele Audin -- Integrabilite et non-integrabilite de systemes hamiltoniens

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 137 2000-2001 [doi UNKNOWN] Pierre Cartier -- Fonctions polylogarithmes, nombres polyzetas et groupes pro-unipotents

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page a hundred seventy five 2000-2001 [doi UNKNOWN] Antoine Chambert-Loir -- Theoremes d algebricite en geometrie diophantienne

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 211 2000-2001 [doi UNKNOWN] Philippe Michel -- Repartition des zeros des fonctions L et matrices aleatoires

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 249 2000-2001 [doi UNKNOWN] Michele Vergne -- Quantification geometrique et relief symplectique

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 279 2000-2001 [doi UNKNOWN] Philippe Biane -- Entropie libre et algebres d operateurs

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 301 2000-2001 [doi UNKNOWN] man Henniart -- Progres recents en fonctorialite de Langlands

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 323 2000-2001 [doi UNKNOWN] Emmanuel Peyre -- issues de hauteur bornee et geometrie des varietes

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 345 2000-2001 [doi UNKNOWN] Georges Skandalis -- Geometrie non commutative, operateur de signature transverse et algebres de Hopf

Seminaire Bourbaki quantity forty three web page 365 2000-2001 [doi UNKNOWN] Cedric Villani -- Limites hydrodynamiques de l equation de Boltzmann

Show description

Read or Download Séminaire Bourbaki, Vol. 43, 2000-2001, Exp. 880-893 PDF

Best mathematics books

Extra resources for Séminaire Bourbaki, Vol. 43, 2000-2001, Exp. 880-893

Example text

De façon 2 et i_1(~) > 1 alors a- satisfait l’une des i+(~) =1. A) ou = = restant est donc celui où dim(a) = 2 ce qui est exclu par l’hypothèse. 6. - Soient 03A3 supérieure à 2. 5 : de dimercsion stric- d’éventail obtenu désigne par la subdivision étoilée par la proposition précédente, alors donnée et Indication de démonstration. 2. Démonstration du théorème de 03C0-désingularisation. Soit E un éventail de N+. La stratégie est claire : si E est 7r-non-singulier, il n’y a rien à faire. Sinon, il suffit de construire un éventail Ei obtenu par une suite finie de subdivisions étoilées de £ n’affectant pas les cônes 7r-non-singuliers de £ et vérifiant Si ~l est 7r-non-singulier, c’est fini, sinon on recommence.

Si f (C) est Zariski-dense dans X, on a Démonstration. On a déjà observé dans la section 2 que, bien que f soit Zariskidense, le courant ~ peut contenir le courant d’intégration sur une courbe algébrique. Dans la suite, pour simplifier, on va supposer que 03A6 ne contient pas de telle composante (voir [Brl] pour le cas général, qui demande simplement des arguments logarithmiques). Cela revient à dire que les nombres de Lelong de 16 hors des singularités de F sont nuls. - est égal à 16 (Q) , où 0 est une 2-forme fermée qui représente donc construire une telle 2-forme, en suivant les idées de Baum et Bott [BBo].

1 (et d’autres conjectures sur les courbes expliquer approche entières) qui s’est révélée fructueuse. Le point de départ est le résultat suivant, qui se trouve dans [GGr] (avec une lacune dans la preuve) et dans [Dml] et [SY2]. Voir aussi [Dm2] pour un exposé très agréable de ces idées. Soit X une variété projective complexe et soit f : C 2014~ X une courbe entière. Soit P un opérateur différentiel algébrique sur X à valeurs dans le dual A* d’un fibré linéaire ample A E Pic(X) (nous renvoyons aux articles mentionnés pour la définition exacte de ces opérateurs différentiels, mais le lecteur peut bien s’imaginer ce que cela signifie).

Download PDF sample

Rated 4.48 of 5 – based on 26 votes